AutoCAD

Août 03
Publié par le

IMPORTANT: l’utilisation des informations données ci-dessous et l’usage que vous pourriez en faire sont sous votre seule responsabilité. Tout dommage de votre système informatique suite à l’utilisation des fonctions listées ci-dessous ne relève pas de notre responsabilité.

Vous trouverez ci-dessous des informations sur des variables systèmes, des commandes, non documentées ou mal documentées qui font référence aux versions AutoCAD jusqu’à la version AutoCAD 2002.

Variables système

SPACESWITCH

La variable système SPACESWITCH peut être utilisée pour autoriser ou non le basculement entre espace papier et espace objet flottant par un double clic.

LAZYLOAD (depuis la version R13)

Variable système pouvant prendre la valeur 0 ou 1, semble être apparue depuis la version R13, non documentée, usage inconnu.

MACROTRACE (testé en version 2002)

Variable système non documentée, pouvant prendre la valeur 0 ou 1, usage inconnu.

_LINFO

Tapez (getvar « _LINFO ») à la ligne de commande, jusqu’aux versions R14, ceci renvoyait le numéro de la clé de protection matérielle (dongle). Dans AutoCAD 2002, ceci fonctionne toujours, un code est renvoyé, dont la signification n’est pas connue.

_PKSER

Numéro de série d’AutoCAD. (signification probable_PKSER=PacKage SERial number)

_VERNUM (testé en version 2002)

Numéro identifiant plus précisément la version, par exemple en fonction de l’application de services packs, ce numéro peut changer avec l’installation de services packs.

..acadstatus

(tapez bien les deux points précédant la commande)

Commande non documentée qui crée un fichier nommé acad.slg dans le répertoire racine d’AutoCAD (testé sous 2002, mais probablement déjà présente dans AutoCAD R14)

ACGIDUMPMODE (testé en version 2002)

Variable système non documentée, usage inconnu

ADCSTATE (testé en version 2002)

Variable système en lecture seule donnant l’état du DesignCenter, 0 ou 1, fermé ou ouvert

AUXSTAT (depuis la version R13)

Etat des périphériques auxiliaires (tablette par exemple)

CPUTICKS (testé en version 2002)

Une variable système non documentée, renvoie apparemment le nombre de cycles d’horloge interne.

ENTEXTS

Sert au paramètrage du calcul de l’étendue du dessin. Valeurs acceptées 0 à 2.

ENTMODS

Variable incrémentée à chaque ajout d’un objet ou à chaque modification d’objets.

GLOBCHECK

Paramétrée à 3, montre la résolution d’affichage nécessaire pour l’affichage des boites de dialogue en DCL. Supérieure à zéro, interdit l’usage des commandes en langue localisée

MAXOBJMEM (testé en version 2002)

Variable système non documentée, usage inconnu.

MILLISECS (testé en version 2002)

Variable système non documentée, usage inconnu.

PROGRAM

Renvoie le nom du programme (acad).

QAFLAGS

Variable système non documentée QAFLAGS=1 permet d’annuler les poignées par une macro CTRL+C.

QAUCSLOCK

Variable système non documentée, usage inconnu.

_SERVER

Etat du serveur de licences réseau.

FORCE_PAGING (depuis la version R13)

Variable système non documentée, usage inconnu.

NODENAME

Semble être l’extension utilisée par les fichiers temporaires AutoCAD.

PHANDLE

Variable système non documentée, usage inconnu.

PRODUCT

Renvoie « AutoCAD ».

PSPROLOG

Semble servir à l’assemblage de fichier PostScript?

_endsv (testé en version 2002)

Cette commande n’est plus supportée dans cette version.

PSVPSCALE

Variable non documentée permettant de pré-régler l’échelle des nouvelles fenêtres flottantes. Par exemple, une valeur de 0.02 permet de créer directement des fenêtres au 1:50em

Commandes testées en version AutoCAD 2002

BMOD

Apparemment, cette commande est équivalente à la commande BLOC… Elle existait dans les LT97, LT98, LT2000 où elle permettait d’ajouter une description de 256 caractères dans les définitions de blocs, description qui ne pouvait pas être relue par la R14.

ACADBLOCKDIALOG

Apparemment, cette commande est équivalente à la commande BLOC… Elle était présente dans LT2000.

ACADWBLOCKDIALOG

Apparemment, cette commande est équivalente à la commande WBLOC… Elle était présente dans LT2000.

EXPLCONT

Ouvre le Design Centre

ADCCUSTOMNAVIGATE

Utilisation inconnue.

EPLOTEXT

Charge sur demande les extensions de tracé électronique.

HYPERLINKOPTIONS

Afficher le curseur hyperlien et menu contextuel? [Oui/Non] : o Afficher le texte info de l’hyperlien? [Oui/Non] : o

HYPERLINKBACK

Semble permettre de se déplacer entre les hyperliens…

HYPERLINKFWD

Semble permettre de se déplacer entre les hyperliens…

HYPERLINKOPEN

Permet d’ouvrir un hyperlien sans passer par le menu contextuel.

HYPERLINKSTOP

Utilisation inconnue

PAINTER

Même commande que _MATCHPROP

MTPROP

Permet de modifier un texte multiple.

3DPANTRANSPARENT

Passe en mode PANoramique 3D sans lancer la commande 3DORBIT.

AI_FMS

La commande AutoCAD 2002 AI_FMS permet de basculer rapidement dans la dernière fenêtre flottante utilisée.

acadinfo

Créé un fichier nommé acadinfo.txt qui contient des informations sur le système AutoCAD.

ADDVARS2SCR

Créé un script qui contient les valeurs des variables système.

GOTOURL

Active l’hyperlien attaché à un objet.

BLOCK?

Renvoie la liste des entités constituant une définition de bloc.

DBVIEW

Commande qui aurait dû se retrouver dans les Express Tools, qui permet d’explorer les codes DXF des entités du dessin, très intéressante pour les programmeurs.

LSPSURF

Le LISP surfer, une interface par boite de dialogue qui permet de voir les fonctions définies dans un fichier LISP.

REVERT

Abandonne le dessin courant pour revenir à sa dernière version enregistrée.

Programmation LISP (version 2002)

*LAST-VALUE*

Constante retournant la dernière évaluation de l’interpréteur LISP.

(_VL-BALANCE-PARENTHESIS)

Fonction qui renvoie T si les parenthèses de l’expression passée en argument sont appariées. Par exemple, l’expression (_VL-BALANCE-PARENTHESIS (car ‘(a b))) renvoie T,

mais (_VL-BALANCE-PARENTHESIS (car ‘(a b)) non.

(_VL-TIMES)

Renvoie une liste de deux valeurs numériques. Utilisation inconnue.

(_VLISP-VERSION)

Renvoie le numéro de version du Visual LISP, par exemple « RTS v.5.0a0-19b »

(AI_CIRCTAN)

Semble servir à dessiner un cercle tangent par trois points?!

(AI_DESELECT)

Désélectionne tous les objets.

(FNSPLITL)

Retire les espaces de début et de fin d’une chaine et renvoie une liste formée d’une chaine vide, de la chaine transformée et d’une autre chaine vide. Par exemple, (FNSPLITL  » texte affiché « ) renvoie («  » « texte affiché » «  »).

(GETURL)

Renvoie l’hyperlien associé à un objet. Par exemple, l’expression (geturl (car (entsel))) renvoie « C:\\Program Files\\AutoCAD 2002\\Sample\\db_samp.dwg » si vous cliquez sur un objet attaché à l’hyperlien « C:\\Program Files\\AutoCAD 2002\\Sample\\db_samp.dwg »

(ISMNUGRPLOADED)

Renvoie T si le groupe de menu passé en argument est chargé. Par exemple, (ISMNUGRPLOADED « acad ») renvoie T.

(PRESENTATIONLISTE) (LAYOUTLIST)

Renvoie la liste des onglets de présentation.

(AC-PRODUCT-PATH)

Renvoie le chemin d’accès à AutoCAD, par exemple, « C:\\Program Files\\AutoCAD 2002\\ »

ACBLUE, ACRED, ACYELLOW…etc

Ces constantes peuvent être utilisées à la place du numéro de couleur ACI. Par exemple, ACRED vaut 1 et ACBLUE vaut 5.

(AI_NOFILE)

Renvoie un message d’erreur signalant que le fichier passé en paramètre est introuvable, par exemple: (AI_NOFILE « ACADINFO ») renvoie « le fichier ACADINFO(.lsp/.exe/.arx) est introuvable dans les dossiers du chemin de la recherche. Vérifiez l’installation des fichiers de support et recommencez l’opération. »

(FITSTR2LEN)

Raccourci si nécessaire une chaîne de caractères pour qu’elle tienne dans une longueur donnée. Le premier argument est une chaîne, le deuxième la longueur maximum.

(AI_ENTITY_LOCKED)

Renvoie T si l’entité passée en argument est sur un calque verrouillé, la syntaxe est (AI_ENTITY_LOCKED entite T)

(AI_STRLTRIM)

Enlève les espaces à gauche d’une chaine de caractères.

(AI_STRRTRIM)

Enlève les espaces à droite d’une chaine de caractères.

(AI_STRTRIM)

Enlève les espaces à droite et à gauche d’une chaine de caractères.

(ai_table)

Renvoie une liste des symboles de la table spécifiée en argument, si le deuxième argument vaut 0, le calque 0 est pris en compte, s’il vaut 1, il n’est pas pris en compte. Par exemple

(ai_table « layer » 1) peut renvoyer (« aaa » « Calque3 » « Calque2 » « Calque1 »)

(BNS_BLINK_AND_SHOW_OBJECT)

Permet de faire clignoter un objet! Premier argument, le nom de l’entité, deuxième argument, la couleur de clignotement.

Divers / Miscellaneous

:lisped

Vous trouvez l’éditeur de texte multiple un peu lourd? Essayez celui là: tapez MTEXTED à la ligne de commande, puis :lisped N’oubliez pas les deux points avant lisped. Vous avez maintenant un éditeur de texte multiple on ne peut plus simple avec la possibilité d’appeler le « vrai » éditeur de texte multilignes.

remarque: les informations ci-dessus, de part leur nature, ne peuvent pas être garanties exactes ni complètes, si vous avez des informations complémentaires à apporter ou des correctifs, n’hésitez pas à écrire des commentaires.

Licence Creative Commons

Cet article de AUGI France est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé

En résumé
note
1star1star1star1stargray
no rating based on 0 votes
nom du logiciel
AutoCAD

Copyright 2016 - Blog-CAO // Touts droits réservés